I had a dream

acheter une maison à Londres
J’ai fait un rêve

Hey salut la compagnie. Ouais, j’ai fait un rêve. Je me suis réveillée et flottait en moi une paix intérieure comme je n’avais connue. Une sensation inédite. Une joie de sauter du lit pour bosser un peu avant que la Moulinette ne se réveille, puis l’accompagner à l’école. D’habitude je rechigne un peu et j’ai tendance à reculer l’heure de réveil en me disant, «allez-va, encore 14 minutes». Quatorze est mon numéro ami. Il me suit partout, même dans mon lit. C’est dire.
Je me suis donc réveillée toute sereine. Une vraie guimauve. Je m’y croyais encore.

Nous avons acheté une superbe maison à Londres, un peu à l’ouest, juste au-dessus de la Tamise, pas trop loin de Chelsea. En fait on a fait une petite folie. Avions-nous besoin d’une cinquième chambre, d’une buanderie et d’un studio? Et cette cuisine, mon dieu quel luxe! Je n’aurais jamais assez de temps à consacrer à cuisiner pour faire honneur à cette pièce extraordinaire. Regardez-moi cet espace. C’est si lumineux. Et ces murs blancs. Un vrai paradis pour les photographes. Aga, fridge américain, îlot central, garburator… La parfaite panoplie du bobo qui se respecte. La porte coulissante ouvre sur un jardin d’architecte parfaitement entretenu. Mon dieu comment je vais faire pour m’occuper de tout cet espace. Quatre niveaux! Nous sommes maboules. J’en connais une qui va s’en donner à coeur joie avec les sleepover… déjà que. Là c’est bon, je me tape le club des cinq tous les week-ends. Joie.
Vue la surface au sol, il est clair que la femme de ménage devient obligatoire. Et pas qu’une fois par semaine.
Et si nous prenions une fille au pair pour aller chercher la Moulinette à l’école et lui faire faire ses devoirs. C’est que je suis bien occupée au boulot moi. Ce souplex pourrait la loger de façon totalement autonome sans avoir à subir une promiscuité parfois envahissante.
Où pourrais-je installer mon bureau? Tant d’interrogations (c’est fatigant, hein). Au premier ou au deuxième? Côté rue ou côté jardin? Tant de questions. La vue sur le parc est magnifique.
Quelle aubaine nous avons eu. Ce petit palace à 4 minutes à pied du métro. Et l’école à 3 rues de là. Et puis une bonne école en plus. On n’y rentre pas comme ça. Dieu merci nous sommes pile poil dans la «catchment area». Si je ne me pinçais pas, je pourrais croire que je rêve.

Ah mais oui je rêve!
Je viens de faire un vol plané dans le pays des Bisounours. C’est comme si le rêve de Miss monde s’était réalisé dis donc: plus de guerre, plus de famine, plus de crise financière, l’équilibre des vraies valeurs rétabli, les gens qui s’aiment vraiment, l’accès à la culture et à la propriété pour tous, des hommes politiques honnêtes et altruistes… Ahem, faut pas trop en demander non plus.

Tout ça c’est à cause de ce billet de loto acheté la semaine dernière. Je m’y suis cru. J’ai imaginé qu’on avait gagné le gros lot et qu’enfin nous touchions le graal du bout du doigt: une maison à Londres! Enfin! Après toute cette vie de bohème et d’expatriation! Nous nous fixions finalement. Quel soulagement de se dire qu’on va enfin pouvoir planter un clou dans ces murs blancs qui hurlent de solitude et qu’on va pouvoir sortir du storage nos magnifiques toiles et posters pour les faire respirer. Fini le camping et les compromis avec le goût des autres.
Ah ben non tu vois, ma fille, ce n’est pas encore pour cette fois.

On a vite déchanté quand la semaine dernière nous avons commencé, l’espoir au ventre, à contacter les agences et à voir ce qu’on nous proposait pour un budget qui permettrait d’acquérir allègrement un manoir normand avec dépendances et grilles hautes au bout d’une longue allée recouverte de petits graviers. Avec au loin le son des vagues qui viennent s’échouer sur les falaises. Et bien pour ce budget mon enfant, tu n’as rien à Londres, ou presque rien.

De plus avec la crise financière les conditions d’obtention d’un prêt immobilier sont devenues très très strictes. Drastiques.
En fait qui peut se permettre d’acheter une maison à Londres? Ceux qui ont déjà un pied sur la sacrosainte property ladder, les héritiers, les footballeurs et bien évidemment les financiers… vous savez ceux qui touchent un bonus pour… Ah oui pourquoi déjà? Ah oui: tout simplement pour avoir fait leur travail! Oui oui ceux-la même qui ont un peu provoqué la crise quand même.
J’exagère à peine tu sais.

Anyway les copains, on ne perd pas espoir. J’ai donc acheté ce billet de loto jeudi dernier, deux séries de numéros et 4 tirages. J’ai mis toutes les chances de mon côté tu vois.
Si ça se trouve à l’heure où je te cause je suis déjà millionnaire. Par superstition, je n’ai pas encore vérifié les numéros gagnants de samedi. Je préfère attendre le 4ème tirage. Mieux vaut une déception que 4 consécutives.

Alors tu vois si ça ce trouve je l’ai déjà mon petit bonus à moi. Je file au spa pour me préparer à cette nouvelle vie qui m’attend.

So long microbes!

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 réponses à “I had a dream

  1. :-))))) dis, tu vas encore nous causera encore, quand tu seras multi-millionnaire ??
    j’avais vu des chouettes maisons près du Canal en marchant en direction de Camden … vraiment, vraiment chouettes, avé la pelouse épilée à la pince … j’en achèterais bien une là ! ;-)) on peut rêver …

    • Mais oui je vous causerai toujours! C’est vrai que les maisons le long du canal sont superbes. J’adore ce quartier. Je peux toujours essayer de regarder le prix de péniches… au moins il n’y aura pas de jardin à entretenir!

  2. Comme ca me parle!! Bon c’est vrai, on n’habite pas a Londres… et je dirais heureusement car sinon on n’aurait pas pu acheter! Mais quand je vois notre maison (et on ne se plaint pas hein car on a la chance d’avoir pu acheter) et ce que l’on pourrait avoir pour le meme prix en dehors de la Thames Valley ou en France en province… et ben je reves moi aussi!

  3. Alors… J’ai à peu près le même rêve sauf que mon home sweet home est à Paris….
    Et le réveil est encore plus rude, puisque brutalement je me rappelle que dans 6 mois, nous sommes virés de notre appart qui vient d’être vendu… Youpi!
    Tu as une vraiment plume épatante by the way!

  4. Ah le rêve londonien! Moi çà fait longtemps que j’en ai fait le deuil. Presque depuis le premier jour où on y a posé les valises en fait.

    J’espère que tu as joué le 14 au loto :) Fingers crossed!

  5. Plus ca va, plus je me dis que le manoir normand, (enfin en Alsace bien sûr!) ce ne serait pas si mal. Un B&B de charme ou j’accueillerais des gens heureux d’être en vacances et leur offrirais du pain fait maison. Bon, je rêve moi aussi.
    Quant au billet de loto, nous ne sommes pas les seules à tenter le coup… mais parfois, ca marche!

  6. Moi aussi j’aime rêver devant les jolies maisons et imaginez comment peut être la vie dedans … J’en ai une pas mal, de maison, mais je dois la quitter pour l’Ouest parisien d’ici peu. Et là, c’est vraiment pas possible ce qu’on te demande comme loyer !! Ne parlons même pas d’acheter ne sachant pas combien de temps on reste sur place. Me reste plus qu’à jouer comme toi, dis donc …

  7. Comme j’y ai trop cru ! (je t’aurais détestée le cas échéant ! ;-) )

  8. Tu aurais été obligée de faire la cusine et d’entretrenir le jardin … ah, pardon, tu avais aussi imaginé la cuisinière et le jardiner avec …
    C’est bon de rêver et puis il y a 4 vendredi 13 cette année, soit 4 fois plus de chance de s’y croire !

  9. Hello, je compatis.
    Si, c’est possible d’acheter quelque chose à Londres, mais il faut s’éloigner du centre, travailler comme une malade pendant des années le weekend compris, économiser, ralentir sur les budgets vacances/vêtements/cosmétiques. Tout cela est un choix, j’ai des copines qui travaillent beaucoup moins, ont beaucoup plus de temps libre mais qui sont encore dans une colocation. Tu as raison, les emprunts sont très difficiles à obtenir en ce moment, en gros, rien à moins d’avoir 15/20% d’apport pour une freelance comme moi. Je continue mes recherches de mortgage, dur dur car tout a changé depuis la crise.

  10. À défaut de devenir réalité, c’est une histoire joliment racontée! Avec le budget d’un manoir normand, tu ne peux peut-être pas acheter de maison à Londres, mais tu pourrais avoir un château au Québec (s’il y en avait).

  11. c’est évident pourtant, achète en Bretagne !!! au moins là, au lieu de rêver une vie, tu vivras dans un rêve !!! ;-)
    bisous bisous

  12. Oh, j’y ai vraiment cru… en attendant je croise les doigts pour le Loto ?!

  13. Ca fait rêver en effet! Je crois les doigts pour toi alors!

  14. @ Cindy: Ah oui bien sur le 14 fait parti de numéros gagnants (I hop)
    @ Barbara: moi c’est le rêve de la maison d’hôtes en Bretagne… un doux rêve.
    @ Sécotine: où dans l’ouest parisien? Car il y a de bien jolis coins dans l’ouest.
    @ Lolotte: un jardinier façon Desperate HW… tiens quelle bonne idée, why not!
    @ Sophielondon: Pas question de réduire le budget voyages… la vie est trop courte! Bon courage pour la recherche du mortgage.
    @ Beah: merci.
    @ Anne: Allez on lâche tout et on monte un B&B toutes les deux en Bretagne! De préférence dans le golfe du Morbihan.
    @ Eva in London et @ la souris: croisez, croisez les filles!

  15. Haha, ton article me fait a une de notre conversation de fin de soiree au Champion il y a deux semaines. Bien sur que tu vas trouver une belle maison, ca prend du temps, c’est tout!

  16. Si le sort s’acharne contre toi et que tu ne gagnes pas au Loto, moi, je ne vois qu’une chose : te mettre vite fait au ballond rond ! Moi, je joue ce soir, pas au foot, à la FDJ… Parce qu’ici, ce n’est pas la maison et le prêt qui va avec qui manquent, c’est le boulot… et Cath Kidston.

  17. Et tu as vu ? Ballon prend un d parce qu’il s’accorde avec rond !

  18. Ping : Une vraie Journée à Londres pour pas cher | Lost in London

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s