Humeur

c’est la rentrée! enfin

Je vous déjà raconté mes déboires pour faire scolariser Molly à Londres: un vrai parcours du combattant. Il y a un manque cruel de places en maternelle et en primaire ici.
Le fait de déménager en juillet n’a pas arrangé les choses car les demandes de desiderata se font en février. Or, en février nous ne savions pas encore que nous allions déménager. Nous pensions tout bonnement que nous étions encore condamnés à rester dans le Yorkshire. Nous avions donc choisi pour Molly trois écoles dans le secteur de Wetherby.
En mars, on apprend que l’on déménage à Londres. Youpi, sauts de cabri, feu d’artifice et jet de culotte! Je fais les démarches nécessaires pour le changement de secteur scolaire de Molly.
Et c’est là que les emmerdes commencent. Bien évidemment il ne restait que quelques écoles avec des places. On fait notre choix et on attend le verdict.
Et c’est dans la semaine de notre arrivé à Londres que la nouvelle tombe: Molly rentrera en « reception » (première année de leur système primaire) qu’à partir de janvier 2010.
Et que se passe-t-il donc de septembre à janvier? Hein?
Je m’entends répondre que c’est à nous de nous débrouiller pour trouver une place en nursery.
Bref, après moultes coups de fil et emails, j’ai trouvé une place en nursery jusqu’à janvier.
Molly y a effectué sa rentrée la semaine dernière. Oui, vous avez bien lu sieurs dames, la date de rentrée c’était le 4 novembre. Pourquoi? (très bonne question)
Parce que les bouts de chou, ils rentrent les uns après les autres. Il y a un nouvel enfant chaque jour qui effectue sa rentrée. Quand il y a 50 gamins dans une classe ça peut prendre du temps.
La raison derrière cela me semble obscure et d’autant plus depuis que j’ai assisté à sa mise en place.
En théorie le système « un jour-un enfant » devrait permettre à l’enfant de se sentir bienvenu, accueilli par les autres. Un assistante maternelle devrait s’occuper tout particulièrement de lui, et lui faire découvrir son nouvel environnement, fabriquer avec lui son étiquette pour le porte-manteau…
Dans les faits, c’est tout autre chose: les enfants de cet âge n’ont que faire d’un nouveau petit arrivant, bien trop occupés à approprier leur nouvel environnement. Quant à l’étiquette du porte-manteau, elle n’est arrivée qu’au bout d’une semaine. C’est sympa d’expliquer à son enfant chaque matin qu’elle doit accrocher sont manteau là où il n’y a pas d’étiquette!
La première semaine est une semaine d’adaptation. L’enfant s’adapte petit à petit et on demande à un parent d’être présent les premiers jours.
Dès le deuxième jour on m’a demandé de bien vouloir vaquer à mes occupations. Molly était comme un poisson dans l’eau. Je ne me suis pas fait prier. Je suis partie sans demander mon reste en faisant de petits sauts de cabri. Certains parents y sont encore 2 semaines après! C’est à se demander s’il y a des gens qui travaillent dans le quartier!
En quittant l’école ce jour-là je me disais « chouette encore 2 ou 3 jours et elle sera à temps complet de 9h à 15h15 ».
Sauf que maintenant cela fait presque 10 jours et on me demande toujours de venir chercher Molly à 11h30.
Hier matin, je suis allée voir le directeur de l’école maternelle et je lui ai demandé quand est-ce qu’il comptait faire passer Molly à plein temps.
J’ai eu une réponse de fonctionnaire: « Oh mais il y a d’autres enfants avant elle ». Je lui ai répondu que Molly était prête, qu’elle se sentait bien à l’école… que c’était même son équipe d’assistantes maternelles qui le disait. Chacun son tour qu’il m’a répondu. Ou presque.
Elle dure longtemps la semaine d’adaptation dis donc.
Donc, pour résumer, ma fille rentre avec deux mois de retard avec leur système de demeuré et ensuite elle doit prendre son tour pour être admise à plein temps. A cette allure, on arrive à Noël (et malheureusement cette dernière phrase est dite sans sarcasme).
Aujourd’hui l’homme téléphone au directeur. Ca va ruer dans les brancards.
Ils sont Irlandais tous les deux, ils devraient trouver un terrain d’entente.
A suivre

Catégories :Humeur

Tagué:

13 réponses »

  1. ohla ce systême me semble compliqué. Plein de blabla pour "beurrer" le tout et au finla on a rien.Courage pour le coup de fil, j´espère qu´il y aura un bon terrain d´entente!Souvent quand on a une autre personne qui radote les même propos, ca peux faire pression!Je croise les doigts pour vous!

  2. oui ici c'etait pareil pour reception year, le petit monstre (deja habitue a l'ecole francaise a temps plein!!) il a fallu que je le recupere pendant les 2 premiers mois a midi…l'adaptation elle est surtout pour les instit !! Je me demande aussi comment font les gens qui travaillent ??

  3. Bonjour Fabienne,Je ne savais pas que tu avais une petite en maternelle. Bon courage!C´est la même chose ici, mais les miennes sont l´une à la fac et l´autre commence au mois de mars.C´est pire à cette âge, je te rasure, quand elles doivent choisir la profession….A plus.Elisa

  4. tu dis qu'elle avait une place dans des écoles du Yorkshire ? moi je dis que la seule solution était l'y laisser en internat (c'était chez le soeurs en plus, il devait y avoir de la place), comme elle n'a pas l'air d'être dans les jupes de maman, ça serait bien passé…meuh non je rigole😉 bon ben courage avec ce système bien étrange…

  5. @ Mandy: effectivement, un système bien compliqué pour les parents.@ VIRG..: comme tu dis, je crois que dans le fond, l'adaptation elle est surtout faite pour les instits.@ Elisa: c'est à pire après? ah bon? MOn Dieu!

  6. @ framboo.le.kariboo: maintenant que tu le dis… je crois que c'est ce que j'aurais dû faire: elle me parle constamment du Yorkshire, ses copines lui manquent… j'aurais dû la laisser là-bas tiens! et à moi le boulot à plein temps, youhou!@ claire: l'irish power il fonctionne pas bien en ce moment, il y a qu'à voir hier soir! pffff@ nath: oh que oui.@ Dr. CaSo: merci les Canadiennes!

  7. Courage. Comme tu le soulignes, janvier sera vite la et elle commencera du coup la "grande ecole" pour de bon. J'imagine bien que tu en es a inventer de nouveaux mots pour qualifier le systeme educatif! Je me demande si ce systeme est particulier a cette nursery ou a Londres: dans les deux pre-schools que L*A a testees ici, la rentree se faisait en groupe, au maximum d'heures possibles par enfant direct. Ou en chemin, a plein temps direct aussi.Quel dommage quand un enfant se plait et pourrait profiter d'un apport supplementaire!

  8. Maintenant que j'ai découvert ton blog, je fais "marche arrière" en lisant quelques uns des tes anciens billets…Dis donc ça n'a pas l'air facile ces histoires. Et tu as essayé l'école française de Londres? Je pensais que les enfants d'expatriés étaient prioritaires…

  9. @ Chocoralie: dans le Yorkshire c'était pareil: une adaptation progressive et une rentrée un jour/un enfant.J'étais plus ou moins préparée.@ Oum: yes indeed. Ce n'était pas mon intention au départ, mais je crois que je vais la mettre à l'école française. Je vais me renseigner assez vite, en espérant que la liste d'attente ne soit pas trop longue.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s