30 réponses »

  1. bizarre comment peut-on oublier ses chaussures dans le metro?et rentrer à pied nus?
    A mois d’avoir changé de chaussures,je sais que beaucoup de femmes ne portent des talons qu’une fois au boulot et que pour les deplacements elle portent des baskets ou ballerines😉

  2. ou alors revenue d’une aprés midi shopping, elle a flashé et acheté une très jolie paire de chaussures (beaucoup plus belles que celles qu’elle prtait !),
    trop impatiente d’attendre de rentrer chez elle pour les essayer, elle fait l’échange dans le métro et décide finalement qu’elle les garde aux pieds …

  3. Maybe que la ou le proprio des ballerines souhaite nous faire reflechir un peu en plein milieu du fameux  » Metro,boulot, dodo ».Il est vrai qu a « l interieur » de nos vies citadines, nous n avons que trop peu l okaz de nous « echapper »seul et de laisser notre imaginaire vaguer sur « le silence », regarder les etoiles, les nuages ou meme une fourmilieres en pleine activite ! Merci a cette personne, par le biais de cet artifice si commun, de nous faire voyager, le mot « trasnport » prend dans ce cas tout son « sens ».

  4. meuh non, elle s’était alongée sur la banquette, mais sa maman lui a appris qu’on ne met pas ses chaussures sur les canapés. et après, paf, dans son sommeil, elle s’est fait enlever par un prince.

  5. C’est une femme qui sortait du boulot, crevée, et qui a voulu enlever ses chaussures de travail, inconfortables, pour ces balerines, mais quelqu’un l’a interrompue, et comme elle était crevée, elle a oublié ce qu’elle était en train de faire avant… et ensuite a somnolé jusqu’à ce qu’elle rate presque son arrêt et soit obligée de courir pour réussir à sortir à temps… et ses balerines lui étaient complètement sorties de la tête.

    Y’a pas de « missed connections » sur la craiglist de Londres? Tu pourrais lui mettre un mot…

  6. Le metro a l’air particulierement vide. C’est une pub de la TFL pour dire qu’on se sent dans le metro aussi bien que dans son salon: relax, au calme (ouiiiiiiiiiiiiiii) avec un petit plus, les bagages toujours prêts pour un nouveau voyage.

    • Ce que ton imagination te donne. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans ce wagon avant que j’arrive. Avec les passagers qui sont montés dans la rame un peu plus tard, nous avons bien rigolé. Et la place de la personne aux ballerines est restée libre tout le trajet!

  7. Jolie la « fin » de cette photo, comme quoi avec de simples ballerines notre imagination nous emmene loin qqfois.

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s