Food

La recette du dimanche – Gooseberry, elderflower & vanilla fool

Qu’est-ce? Te dis-tu?
Aujourd’hui, je te propose une recette d’été qui va te laisser complètement Lost in Translation. Pauvre chou. Va falloir sortir le Robert & Collins? Mais non t’inquiète, je m’en vais t’expliquer tout cela.

Par contre c’est pas garanti que tu trouves tous les ingrédients à la supérette de ton quartier. Va falloir aller dans le monde merveilleux des épiceries fines. Enfin ça dépend où t’habites.

Explication de texte
Fool –  on va commencer par une petite intro en musique. Séquence nostalgie, souviens-toi


Il m’a un peu donné le tournis lui

L’était bien le Gilbert quand même, hein! Et le la black à côté, elle est shootée au collagène au niveau des lèvres ou bien?

Bon le fool, en cuisine, ça n’a rien à voir avec Gilbert Montagné. Le fool est un dessert anglais réalisé en mélangeant de la compote de fruit frais, de la crème fouettée, du sucre et un agent aromatique (vanille, eau de rose…).

Gooseberry – c’est une groseille à maquereau. Un fruit tellement acide qu’il n’est pas recommandé de le manger cru ( je te passe les détails deuxième effet kiss-cool!). On l’utilise en général dans des confitures, des fools, des tartes après avoir pris soin de faire cuire le fruit au préalable.
J’ai découvert ce fruit dans le Yorkshire figure-toi, comme quoi… Depuis, je raffole de la gooseberry jam.

Elderfower – fleur de sureau.
En Angleterre, les fleurs de sureau sont utilisées pour produire sirop appelé Elderflower Cordial. Mélangé à de l’eau plate ou gazeuse et des glaçons, il fait une boisson très rafraîchissante aux saveurs florales. On peut aussi rajouter une petite lichette de Gin. C’est selon vos goûts les copines, hein!
Pour en trouver en France: je ne sais pas très bien. Sûrement dans un magasin bio.

Maintenant que nous avons débroussaillé le terrain question sémantique, passons à la pratique.

Ingrédients

300g de groseilles à maquereau, équeutées
2 cuillères à soupe de sucre en poudre
3 cuillères à soupe de jus de fleurs de sureau
284ml de double cream (crème liquide) * pardon pour les 284, c’est encore une logique purement british
1/2 cuillère à café d’extrait liquide de vanille
250ml de crème anglaise à la vanille (au rayon frais)

Mettre les groseilles à maquereau dans une casserole avec le sucre et deux cuillères à soupe d’eau. Faire revenir à petit feu jusqu’à ce que les groseilles soient pochées. Retirer du feu, ajouter le sirop de fleurs de sureau, mélanger et laisser refroidir.

Battre la crème (double cream) avec l’extrait de vanille.

Une fois refroidies, mélanger les groseilles pochées et le jus avec la crème anglaise.

Prendre 6 verres (verrines) et les remplir alternativement de crème fouettée, de crème anglaise aux groseilles à maquereau.

Décorer le dessus, si vous le souhaitez, de groseilles à maquereau entières pochées.

Réserver au frais pendant deux heures.

Suggestion: on peut écraser un biscuit type Digestive ou un palet breton et en saupoudrer un peu l’ensemble. A faire juste avant de servir.

A noter: la saison de la groseille à maquereau est très courte. Et c’est maintenant!

Autres recettes avec des gooseberries
  Gooseberry Victoria sponge
  Gooseberry et mascarpone

10 réponses »

  1. ça m’intrigue beaucoup … mais j’ai de la chance, il y a des groseilles à maquereau à l’épicerie de mon village (affiliée à Casino) … mais elles n’étaient pas vertes, plutôt roses-gris. et la pancarte disait « groseilles à maquerot » … LOL !!

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s