Douce France

Retrouver la Bretagne, c’est…

– se balader sur les marchés et retrouver le marchand de quatre saisons, toujours au même emplacement sur le marché d’Auray,
– troquer le Pimm’s pour le kir breton,
– faire du vélo les cheveux au vent et avoir mal aux fesses les deux premiers jours,
– regarder si cette grande bâtisse du port de Saint Goustan est toujours à vendre,
– se gaver de pêches de vigne,
– retrouver les pierres blondes,
– faire la sardine sur la plage,
– déguster des fars bretons, des kouign amann, des galettes et crêpes au froment plus que de raison car on n’en a pas sous la main le reste de l’année,
– partager des moments vraiment sympas entre amis,
– déambuler dans les brocantes et se dire que cette vieille carte de salle de classe du bassin armorique ferait super chouette sur un des murs de la maison de Londres,
– éviter de porter la marinière encore plus ici qu’à Londres ou à Paris car c’est vraiment l’uniforme du touriste snob (ou/et beauf),
– prendre des couleurs pour affronter la rentrée (oui, il a fait beau cet été en Bretagne),
– faire le plein à la Trinitaine, la petite biscuiterie de retour de plage de mon enfance devenue grande,
– vivre au rythme des cloches de l’église qui retentissent toutes les demi-heure,
– prendre plaisir à se lever tôt le matin et à aller chercher du pain à la boulangerie,
– se délecter des produits de la mer et en particulier des langoustines, avec ou sans mayo,
– retrouver nos habitudes au Chasse-Marée, resto et terrasse sympa à Saint Goustan,
– faire un tour chez Papa Pique et Maman Coud et s’alléger de quelques billets,
– regarder le soleil se coucher sur un plage déserte en trinquant joyeusement avec les amis qui nous ont manqué pendant l’année et leur montrer que l’on a pas perdu la main à la pétanque,
– faire le plein de caramel beurre salé (alors qu’il en reste encore de mon dernier passage dans les placards),
– envoyer des cartes de chaumières bretonnes entourées d’hortensias aux amis,
– rapporter plein de bouteilles de cidre de Kerné,
– rêver devant les magnifiques propriétés, bien souvent résidences secondaires de Parisiens
– dénicher des confitures aux mariages improbables,
et se dire que ces deux semaines sont vraiment passées trop vite.

Kenavo, trugarez ha ken ar bloaz o tont

Catégories :Douce France

Tagué:, ,

21 réponses »

  1. et bien que de souvenirs!!!! miam les galettes, les produits de la mer, les caramels…y’a pas a dire, vacances en bretagne=vacances gastronomiques!! (quoique, on s’est aussi bien fait plaisir dans les landes nous😉

  2. Me voila:

    Croire que l’indice 20 sera suffiasant pour une journee de rando sur l’ile d’Houat et rentree crame, parce le soleil de Bretagne, c’est pas celui de Londres, et ce le premier jour,
    decouvrir qu’en matiere de Tiramisu les bretons sont pas a …la ramasse,
    se dire que le millionnaire shortbread serait vachement meilleur avec de la creme de caramel au beurre sale,
    aller a la creperie du puit de Brandivy, puis y retourner, et encore, et encore, parce qu’apres avoir fait la Bretagne en long, en large,et en travers, y’a pas meilleure creperie, et ce sur 26ans d’etudes appliquees et qu’apres tout ce temps, on est reconnu et salue,
    rentrer a Londres avec des bolés qui seront utilisees comme tasse a cafe mais dont le contact est si reconfortant, ou avec un bracelet en argent – offert par maman- enchevetrement de monades,
    se dire que les heures passees a se faire un brushing ne valent pas les coiffes bigoudenes

    Enfin se dire que la Bretagne, qu’on y soit relie de naissance ou de coeur, c’est « a la maison » et des rentrer a Londres, se racheter direct son aller-retour pour y retourner🙂

    Et bien, je suis d’humeur cheesy moi aujourd’hui, le chouchen me reussit pas!

  3. Ouh la, tu me dis quand tu te décideras à devenir guide touristique, toi, ok? Tu pourrais m’organiser un petit voyage bien sympa comme celui-là, ça me donne vraiment envie🙂 Contente que tout se soit bien passé et bon courage pour le retour à la vraie vie…

  4. hélas, le beau temps s’en est allé, mais la pluie peine toujours à revenir..les pelouses sont toutes cramées!
    les touristes s’en sont repartis..plus de bouchons en allant au bourg!

  5. Je prends note de tes activités Bretagnesque et reviens vers toi avec les miennes, c’est pour ce soir!!!! Je trépigne littéralement d’impatience en attendant mon train!! Côté gastronomique j’ai évidemment aussi prévu de me remplir la panse de bons délices locaux🙂

  6. Et puis c est aller danser Plinn , Kost ar c hoat, et laridé vers minuit…quand les touristes ont mal aux pieds et ont deserté le fest noz .. .et là … fermer les yeux et s’ imprégner du son de la bombarde comme si on ne devait jamais plus l entendre…..

  7. Presque 2 mois à Montréal…et la Bretagne me manque déjà sacrément! Et à la lecture de ton billet, je suis toute émue…car je me retrouve en de nombreux points! Voui, matériellement, dans mon déménagement il y a un bon kilo de caramel au beurre salé, de la farine de blé noir pour les galettes, des sacs PPMC, nos Gwenn Ha Du…et du sable breton, pour les jours de coup de blues!
    Vive la Bretagne!!

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s