Humeur

No resolutions

En ce début de nouvelle année je vous souhaite un tas de bonnes choses – amour, gloire et beauté (surtout à toi parce que c’est pas la joie, hein Quasimodo) mais je vous souhaite surtout beaucoup de moments partagés avec ceux que vous aimez, de belles rencontres, une ribambelle de découvertes en tout genre. Paix et harmonie pour tous.

happy new year

Je me souhaite la même chose. Je me souhaite également de retrouver le goût de l’écriture. Car il s’est fait la malle l’enflure. C’était un mardi ou peut-être un jeudi. Je ne me souviens plus très bien. Par contre je me rappelle parfaitement qu’avant sa fuite il s’était acoquiné avec Barnabé, mon poil dans la main. Leur association m’avait paru étrange et soudaine. J’aurais dû réagir plus vite et faire taire ce poil maléfique. Mais la vermine a été plus forte que moi.

Je reçois régulièrement vos messages me demandant, alors que se passe-t-il, pourquoi il n’y a plus rien sur Lost in London. T’es morte ou bien ? L’autre jour, la femme à Gérard m’a demandé pourquoi il n’y avait pas de nouveaux articles sur blog. Je n’avais pas d’autre réponse que « quand on n’a rien a dire, on ferme sa gueule« . Et c’est tellement ça.

J’ai l’impression également que nous sommes à un tournant majeur dans l’ère des blogs. Ca fait longtemps que je le dis et j’ai l’impression de radoter un petit peu. Alors je ne vais pas le répéter car je ne voudrais pas passer pour la fille qui dit c’était mieux avant. Même si fondamentalement c’était mieux avant, car nous étions beaux, nous étions jeunes et les articles n’étaient pas sponsorisés. Le moyen-âge, quoi. Même qu’on mangeait encore du gluten. Dingue, I know. Et surtout les réseaux sociaux n’avaient pas encore pris le pouvoir.

Je vous invite à lire l’excellent article de Hossein Derakhshan, le « blogfather » iranien emprisonné de 2008 à 2014, sur l’évolution des Internets. Imaginez sa surprise en ouvrant le web à sa sortie de prison. Bonjour Facebook, hello Twitter…
Il explique très bien l’évolution, d’un monde où les blogs diffusaient des idées à celui d’un autre monde où les réseaux sociaux ne servent qu’une suite indigeste d’informations sans valeur ajoutée (en ajoutant ça et là des chats ou des visages déformés par la chirurgies esthétique pour faire un peu de buzz) et où les articles ne doivent pas faire plus de 400 mots, limite à laquelle la lecture web cantonne les consommateurs-lecteurs que nous sommes devenus.

Si Internet a presque tué la télévision, espérons que les réseaux sociaux n’auront pas raison des blogs.

saatchi gallery

en ce moment à la Saatchi Gallery

Néanmoins j’aime les réseaux sociaux, apprendre leur langage, découvrir les codes et m’en servir. J’adore Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest car ils ont chacun un usage qui leur est propre. Je n’ai pas encore mis les doigts dans Snapchat et je ne sais pas si je le ferai. Par contre je reste persuadée que la sève du contenu et des idées doit venir des blogs.

Alors oui, j’aimerais retrouver le goût de l’écriture dans ce monde de zappeurs.  J’aime partager avec vous mes petits secrets  et mes découvertes de Londres, mais j’aime tout autant et peut-être plus encore partager des histoires et des anecdotes.

Depuis quelques temps j’ai repris l’écriture d’un journal. Oui avec un papier et un Bic. Je sais l’âge de Pierre. Ce rendez-vous quotidien avec moi-même a plus un but thérapeutique qu’autre chose. Un exutoire pour rester zen et prendre un peu de hauteur. J’adore griffonner dans mon carnet, c’est ma méditation à moi.

Alors voilà, tu vois je ne veux pas faire de promesse et surtout pas de résolutions, mais je vais essayer de revenir.
Sur la pointe des pieds.

les couilles du chien

God’s Own Junkyard at Lights of Soho

39 réponses »

  1. Ton article fait plus de 400 mots et pourtant je l’ai lu jusqu’à la fin… Bonne année à toi Fabienne et à tes proches. Oui, les chats et les liftings prennent trop de place sur le web mais les beaux textes trouveront toujours des lecteurs (moins nombreux certes) dans ce monde numérique en folie. Merci pour le tien. Bises

  2. Un début 2016 en douceur.
    Parfait!
    J espère que tu retrouveras cette passion que tu avais pour l ecriture 😔 C est plutot Bon signe que tu tiennes un journal…
    Prends ton temps on ne t oubliera pas .
    Je t attendrai 🙂
    Grosses Bises.

  3. On met des mots sur la vie mais souvent la vie va plus vite, plus fort que les mots…
    Toujours bien agréable de vous lire Fabienne et à nouveau all my best wishes pour tous ces beaux jours devant !
    A bientôt !
    xxx Martine à Paris

  4. Tres contente de vous retrouver. Je vous souhaite une annee pleine de beaucoup de joies et de peu de peines. Je me suis desabonnee de blogs trop sponsorises mais je n’ai eu aucune hesitatation a vous garder ! J’aime tout simplement vous lire, votre style, votre humour …
    A bientot meme si c’est moins souvent,
    Anne

  5. On peut faire front à cet instinct lecteur-consommateur et apprécier retrouver un moment de pause, en lisant un article, aussi rare soit-il, il est d’autant plus imprégné de cet instant dont nous courons tous à travers les réseaux sociaux. Très bonne et sereine année Fabienne!🙂

  6. Merci pour tes voeux! En ce qui me concerne je me contenterai de l’amour car il ne me semble pas que la gloire apporte plus de bonheur qu’une soirée à trinquer entre cops. Quant à la beauté elle se trouve dans chaque petite chose qui nous entoure. Un carnet et un bic par exemple…
    Très bon 2016 à toi Fabienne.

  7. Très bonne année à toi et ravie de lire de tes nouvelles. Pareil ici, je suis partout sauf sur snapchat. Je perds déjà assez de temps sur les réseaux sociaux, même s’ils ont leurs avantages.

  8. Tu radotes Fabienne!! (Jdecoooonne)
    Mais on s’en fiche des autres blogs qui font de la m**, t’écris pas pour eux! Si tu tiens ton blog c’est pr toi (et pour nous:)
    Je te souhaite une très bonne année 2016, avec une bonne dose de rires, de voyages, de projets et d’amour! Et puis aussi d’insouciance dans ce mode un poilou chaotique.
    J’espere te revoir bientot a l’aperoblog ou autre
    Bisous xx

  9. Bonne année chez toi Fabienne. Réserve l’intime à ton journal, mais offre nous encore quelques morceaux choisis. Merci.

  10. Oui, c’est bien dit, et Odile le résume bien, l’intime dans tout ça, il faut lui garder un peu de temps ! Je me dis souvent qu’on parle beaucoup de nous au travers de réseaux, photos ou écrits. J’aime bien l’idée que tu reprennes ta plume et qu’on te retrouve aussi « from time to time » ici, et qu’on se retrouve aussi IRL asap !

  11. très bonne année à toi et à tes proches : la santé , le bonheur, l’amour et l’amitié … et cet enflure de goût de l’écriture qui s’est fait la malle !!!!😉

  12. Hé oui, l’internet des blogs change, et même qu’on en a pas vraiment envie.
    Pourtant, tout comme il reste agreable d’ecrire au stylo plume, je ne vois pas pourquoi on devrait évoluer « de force ». Meme si écrire de longs articles devient has been et peu lu, si ça nous plait autant continuer.
    D’ailleurs ça sera hip dans 10 ans. C’est bien comme ça que ça marche la mode. non ?

  13. Ton blog est si riche que l’on découvre encore et encore avec tes anciens articles. Attention ça ne veut pas dire que je n’attends pas de nouvelles pépites hein. Il ne faut pas se forcer et écrire pour écrire. C’est tellement bon quand ça vient naturellement. Et inversement parfois (en ce qui me concerne) on n’a pas trop le désir de lire, on regarde d’un œil, de loin sans lâcher bien-sur. C’est bon pour celui qui écrit comme pour celui qui lit. On prend vraiment plaisir, c’est ça que j’aime.
    Belle et douce année à toi.
    Je souhaite juste une chose, un peu de calme dans les esprits. Et revoir Londres cette année (euh…ça fait deux choses là…)
    Bonne année Fabienne

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s