Humeur

La Brexit playlist

brexit_playlist

Au début je trouvais ça rigolo cette #Brexitplaylist. Un rendez-vous quotidien sur mon profil Facebook (et sur Twitter aussi @fabiennehb) pour amuser les copains. J’ai eu cette idée saugrenue un matin dans ma douche. Les meilleures idées arrivent toujours dans la douche, et aussi parfois au détour du troisième verre de Sauvignon blanc. Mais surtout dans la douche. Avec le Sauvignon, c’est toujours une bonne idée au début. Un peu moins le lendemain.

Le principe c’est de faire un décompte jusqu’au 23 juin, date du référendum. J’ai commencé il y a une dizaine de jours à J moins 21. Chaque jour je propose une chanson qui va dans le sens de supplier le Royaume Uni de rester dans l’Union, car l’union fait la force, c’est bien connu. C’est un peu comme une bouteille à la mer. Une goutte d’eau dans un océan de scepticisme.
La première chanson choisie fût un petit bijou improbable qui réunissait notre Mireille nationale et Patrick Duffy, l’homme l’Atlantide aux doigts palmés ou si tu préfères Bobby, le bon frère Ewing. Celui dont la femme Sue Ellen était un peu trop portée sur le Scotch, le vin rouge ou le Gin Tonic. Ah non, ça c’est la femme à JR. Bref, tu te souviens de cette chanson : Together we’re strong ? Excellent choix pour la Brexit playlist, n’est-ce pas ?

Cheesy but efficace

Puis j’ai proposé Don’t leave me now de feu Supertramp car ce serait dommage partir sur un malentendu. A J moins 19 j’ai proposé T’en va pas – Elsa car on me réclamait des chansons françaises. Et puis t’en vas pas quoi, surtout pas comme un voleur au moment où tout va mal. Ca ne se fait pas. C’est pas très fairplay.

La suite de la playlist
– Don’t leave me this way – The Communards
– Don’t go – Yazoo
– Ne me quitte pas – Nina Simone
– Let’s stay together – Al Green
– Our house – Madness
– Don’t go breaking my heart – Elton John
– Please stay – Marvin GayeStand by me
– Willie Deville et Vanessa Paradis

Hier à J moins 9 j’ai proposé Without you – Mariah Carey

Car on est un peu moins optimistes

Aujourd’hui je suis inquiète sur l’issue du référendum. Ca commence à sentir un peu le moisi. Dimanche j’étais à une street party, celle de mon ancienne rue qui a lieu chacun année. Celle-ci était toute particulière car on fêtait les 90 balais de notre reine chérie. Au détour des conversations, souvent légères wine oblige, j’ai commencé à réaliser que certains de mes anciens voisins étaient carrément pro out. C’est à ce moment-là que j’ai pris en pleine figure le « Et si ça arrivait vraiment ? ». Jusqu’à présent j’étais insouciante, voire confiante.

Je ne discuterai pas des tenants et des aboutissants ici car ce n’est pas la meilleure tribune et puis pour être honnête personne ne sait vraiment ce qui arrivera si le Royaume-Uni décidait de quitter l’Union Européenne. Cette situation inédite n’a pas vraiment été envisagée par les rédacteurs des Traités au delà du référendum nécessaire pour en sortir.

Hier midi je déjeunais avec des copines, des Françaises et une Belge. L’une d’elle a affirmé qu’elle quitterait le pays illico presto dans le cas d’un Brexit et qu’il n’était pas question de rester dans un pays qui rejette l’union. J’ai trouvé la réaction un peu abrupte mais je la comprends. Perso, je n’imagine pas une seule seconde de quitter l’Angleterre et encore moins d’émigrer en France. Tu as remarqué, j’ai dit « émigrer » car le mot « rentrer » ne convient pas, mais alors pas du tout. Mais ça c’est un autre débat que je n’ai pas envie d’aborder maintenant.

Revenons à notre Brexit playlist. Il nous reste quelques jours avant l’échéance pour espérer. J’ai plein d’idées. A suivre donc.

Ce que j’espère du plus profond de mon coeur c’est que le 24 juin nous ne chanterons pas les chansons suivantes.

All by myself
Cruel summer – Bananarama
Still loving you – Scorpions
Such a shame – Talk Talk
Don’t you (forget about me) – Simple Minds
I want you back – The Jackson 5
I will survive – Gloria Gaynor
Je suis venu te dire que je m’en vais – Serge Gainsbourg
It’s a heartache – Bonnie Tyler
I’ll be missing you – Diddy
Chacun sa route – K.O.D
Missing – Everything but the girl
Where is the love – The Black Eyes Peas

Rendez-vous le 24 juin pour savoir si nous ferons toujours partie de la bande.

PS – Depuis quelques jours j’ai découvert Snapchat et je m’y amuse comme une petite folle. Si tu veux suivre mes aventures en direct live dans les rues de Londres et dans un pays en plein questionnement, je t’invite à me follow.

snapchat fabiennehb

Catégories :Humeur

Tagué:, ,

24 réponses »

  1. Vus les sondages, c’est très mal parti…dans mon joli comte de l’Essex, c’est du délire. J’ai eu droit à deux bigotes devant l’école et mes enfants qui sont venus me voir pour se féliciter que les étrangers profiteurs soient bientôt fichus dehors. Je crois qu’elles détestent encore plus les étrangers depuis! Sérieusement, c’est nauséabond ici. But I am not going anywhere either.

  2. Intéressant d’avoir le point de vue d’un « insider ». Il y a qques semaines , lors d’un trajet en avion, j’ai sympathisé avec ma voisine londonienne et une des premières questions qu’elle m’a posé est « qu’est-ce que tu penses du Brexit? » . Et en fait elle m’a surtout demandé à quoi servait l’UE parce qu’elle n’en avait aucune idée. Au delà du concept de citoyenneté européenne, très important selon moi mais qui n’est pas très fort pour les anglais qui ont une personnalité très marquée en tant que nation, ils ne réalisent pas non plus les aides économiques et les faveurs fiscales dont ils bénéficient… Merci pour l’article et bonne idée de playlist, je joins ma voix (pourrie) à tes supplications musicales.

  3. J’adore ton blog et cet article ♥️ J’habite Paris. Je veux que l’UK reste ds l’UE. Bien sûr qu’on est plus fort ensemble ! Il existe non seulement une Europe économique mais aussi culturelle. Si il y a Brexit, d’autres pays de l’UE pousseront vers la sortie. Un petit pays face aux USA, Chine, Inde… Ça ne pèse pas bcp ! Bref, UK don’t leave please ! 🇬🇧🇪🇺

  4. If you leave me now par Chicago c’est pas mal aussi…😉 Le Brexit ne m’empêchera pas de continuer à faire des AR de part et d’autre de la manche, mais je ne suis pas sûre que nos amis British mesurent toutes les conséquences (financières, politiques – coucou l’indépendance de l’Ecosse- et sociales etc) de ce vote. BTW, très bon post (comme toujours!)

    • Merci beaucoup pour ce sympathique commentaire. On m’avait soufflé Chicago.
      Effectivement, je ne pense pas que tout le monde ici mesure l’importance historique de ce vote. Les Britanniques n’ont jamais vraiment aimé l’Europe de toute façon.

  5. Ah c’est aussi le mot qu’il faudrait casser. Y’a pas de mot valise pour ceux qui veulent rester, révélateur, non ? Brexin, ça veut pas dire grand chose. Britishin ? Britstay ?

  6. Il y a aussi Should I stay or should I go des Clash !!😉
    En espérant que le RemaIN l’emporte… Je croise les doigts. Je constate que bcp de gens mettent des posters pour le stay in à leurs fenêtres à Londres mais ce n’est pas représentatif du reste du pays bien sûr. Wait and see and fingers crossed !

Tu veux dire quelque chose?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s